En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui servent notamment à analyser le trafic du site internet, à vous proposer des contenus et des annonces adaptées à vos centre d’intérêts et à vous permettre d’interagir sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus sur les cookies et modifier vos paramètres, cliquez ici. J’accepte

image01 Connexion

Accéder à votre espace utilisateur

image01 Inscription

Pas encore de compte ?

Présentation métiers


Salarié, intérimaire, intermittent, étudiant, freelance ou consultant, quelque soit le statut de l'emploi ou de la mission, voici la liste non exhaustive des métiers directement liés au monde de l'événement :


La palette des métiers directement liés à l’événementiel est très large. Tous les thèmes sont déclinés sur ce site emploi : architecture, création artistique, décoration, production, organisation, logistique, animation, spectacle, restauration-réception, RP, communication, marketing et commercial...



Sommelier

Présentation

Le sommelier est le spécialiste des vins, des alcools, des liqueurs et des champagnes dans les restaurants gastronomiques et les grands hôtels. Il conseille et sert les vins et s'occupe de la gestion de la cave.


Missions

Gérer la cave : réception et vérification des livraisons, embouteillage, décapsulage, rangement et surveillance des vins.
Elaborer la carte des vins,
Acheter les vins
Promouvoir les ventes
Conseiller et servir la clientèle,
Prendre les commandes et en assurer le service
Peut être amené à assurer des services spéciaux comme la préparation de banquets, buffets ou réceptions.

Lieux d'activité

Le métier de sommelier s'exerce principalement dans les grands restaurants.
Les contacts avec les fournisseurs peuvent entraîner des déplacements occasionnels.

Connaissances et compétences

Compétence principale: "le service des boissons au sein d'une salle de restaurant". Présenter la carte des vins, conseiller le client, proposer le meilleur accord mets/vins, servir les vins et boissons sélectionnés à la température de consommation, dans une verrerie adaptée. Pour une réalisation optimale de ces différentes facettes, un important travail en amont s'impose.
Tout d'abord sélectionner les vins à proposer sur la carte. Le sommelier va utiliser ses compétences d'organisateur et de dégustateur. Rechercher des fournisseurs, qu'ils soient vignerons, négociants ou grossistes. Se déplacer ou regrouper des échantillons afin de procéder à l'analyse sensorielle des vins retenus. Ces vins choisis en raison de leurs qualités gustatives, de leur rapport/qualité prix, de leur éventuelle évolution, de leur accord avec la cuisine de l'établissement; il faudra alors les stocker dans des conditions optimales de conservation et d'évolution. Ici le sommelier-gestionnaire intervient. La gestion de la cave d'un restaurant nécessite des compétences particulières et variées. Organiser le rangement en fonction des différentes contenances des bouteilles, des vins de régions multiples, de types variés.
Le choix de la commercialisation des différents vins est déterminant. Le sommelier projette l'image du vin dans l'avenir, prend la décision de mettre à la vente ou de conserver encore quelques années pour attendre le moment d'apothéose de ce cru. L'investissement financier peut être énorme et les erreurs ne sont pas possibles. Cette cave peut aussi constituer un "trésor de guerre", une garantie auprès des banques : posséder dans sa cave de vieux millésimes vaut parfois mieux que quelques actions en Bourse. La renommée du restaurant peut également en dépendre.
La cave garnie avantageusement, la rédaction des supports de vente s'impose. Ici la connaissance des différents vignobles français et mondiaux va devoir se doubler de la connaissance de la réglementation des vins et eaux-de-vie. Classer les vins par catégorie, par type, par région, par contenance. Le législateur ne tolère aucune incertitude, aucune inexactitude.
Les vins à vendre, enfin retenus par le sommelier, la composition de la carte peut prendre forme. Fixation des prix, en accord avec la direction.
Comme tout vendeur, ressentir les besoins du client, définir en quelques minutes le pouvoir d'achat, les goûts personnels, l'accord le plus harmonieux avec les plats commandés. Il doit susciter l'envie du client curieux ou fin gourmet.
Cette masse de connaissances nécessaires à la bonne pratique de son métier entraîne le sommelier sur des terrains de savoirs différents : l'histoire des vignobles, l'histoire de France mais aussi de l'Europe et du monde, la géographie, l'ampélographie (connaissance des cépages), les notions d'oenologie afin de dialoguer avec le viticulteur et de mieux appréhender les vins dégustés, la géologie, la législation relative aux boissons, la connaissance de tous les vignobles et des vins produits.

Employeurs

Grands et moyens restaurants.

Rémunération

Un sommelier ou commis sommelier débute au SMIC (1 220 €/mois). S'il est confirmé le salaire brut peut atteindre 2 750 €, hormis les pourboires toujours envisageables. Ces chiffres sont variables selon l'importance et la renommée de l'établissement. Un « diplôme » de meilleur sommelier du monde permet de demander un salaire conséquent. Mais ils sont plusieurs centaines, chaque année, à convoiter ce titre.
Bien souvent, la rémunération est constituée par la répartition du "service" avec l'assurance d'un minimum garanti, et est associée parfois à des avantages en nature (repas, logement...).

Formation

La formation la plus adaptée débouche sur la mention complémentaire (MC) sommellerie. Pour y accéder, les diplômes suivants sont nécessaires : CAP restaurant ou services hôteliers ou BEP métiers de la restauration et de l'hôtellerie ou encore le Bac professionnel restauration. Complétés par la mention complémentaire de sommelier ou une formation spécialisée en sommellerie ils permettent l'accès direct à la profession de sommelier. La maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères est indispensable.
L'Éducation Nationale, en collaboration avec l'Union de la Sommellerie Française a mis en place des formations qualifiantes pour le métier de sommelier. D'abord une" mention complémentaire sommellerie" destinées aux jeunes diplômés de la restauration, puis un "brevet professionnel sommelier" destiné aux jeunes professionnels. Ces diplômes ont été rénovés afin de mieux coller à la réalité professionnelle.

Source : TOPMétiers92

"Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin."

- Proverbe africain
SOCIAL
Copyright © Emploi Événementiel 2010 - 2017